Error message

Deprecated function: The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls in _menu_load_objects() (line 579 of /var/www/expatmedicare/includes/menu.inc).

Le guide Expatmedicare de l’assurance médicale internationale

Expatmedicare GuideChoisir la meilleure solution d’assurance pour vous et vos proches est un exercice difficile. Il y a des centaines de polices d’assurance sur le marché et chacune a ses propres conditions et définitions d’assurance. Chez Expatmedicare, nous croyons en la nécessite de fournir des informations en toute transparence et d’éduquer nos clients afin qu’ils puissent prendre une décision en bonne connaissance de cause. Ce guide a pour objectif d’expliquer le plus clairement possible les grands principes de l’assurance médicale internationale. Si vous avez des questions ou besoin d’information complémentaire, n’hésitez pas à nous contacter.

Avant de prendre une décision, il est important de connaitre les principes de base de l’assurance médicale:

 

Qu’est-ce qu’une assurance médicale internationale et quel est son objectif?

Que ce soit appelé assurance santé internationale, assurance médicale internationale ou assurance médicale pour expatrié, tous ces termes se réfèrent à une seule et même chose, une couverture d’assurance qui permet aux expatriés d’avoir accès un grand choix et à un haut niveau de soins médicaux, quelque soit le pays et l’établissement médical.

L’objectif principal d’une assurance médicale est de rembourser le cout d’un traitement médical qui pourrait intervenir suite à une maladie imprévue ou à un accident contre paiement d’une prime annuelle. En fonction du niveau de couverture souhaité, il est possible d’étendre la couverture aux soins dentaires, optiques ou liés à la maternité.

Comprendre ce qui est couvert par sa police d’assurance

La couverture de base

La couverture de base proposée par les assureurs offre, en règle générale, une couverture pour les éléments suivants:

  • L’hospitalisation: cela couvre une personne assurée pour les frais médicaux liés à un séjour dans un centre hospitalier à partir du moment où l’on est admis, pour quelques heures ou pour une ou plusieurs nuits, sur un lit d’hôpital pour recevoir un traitement.
  • Les traitements d'urgence, y compris ceux liés aux dents suite à un accident
  • L’évacuation médicale: l'évacuation de l’assuré vers le centre médical le plus proche lorsque celui-ci n’est pas disponible sur le lieu de l'accident. La couverture est, en règle générale, étendue à une personne accompagnant l’assuré.
  • Les soins infirmiers à domicile par une infirmière qualifiée, immédiatement après la sortie de l'hôpital et sur recommandation d'un médecin spécialiste
  • Le cancer: couverture de l’oncologie, y compris le diagnostic, la thérapie (radiothérapie, chimiothérapie, chirurgie, etc.)
  • La chirurgie reconstructive administrée immédiatement après un accident ou une maladie, par exemple, la reconstruction du sein après une mastectomie qui peut avoir lieu simultanément après la chirurgie ou des années plus tard.

Un plan comple

Un plan de couverture complet couvre en plus la médecine ambulatoire (une personne assurée qui consulte un médecin généraliste ou spécialiste sans être admis à un lit d'hôpital).

De nombreux assureurs proposent des options supplémentaires, que vous pouvez ajouter à votre couverture, comme les soins dentaires, d’optique ou la couverture des frais liés à la maternité. La prime sera bien sûr augmentée en fonction des options choisies.

Comprendre ce qui n’est pas couvert par votre assurance

La plupart des assureurs excluent les maladies chroniques et les antécédents médicaux. Cependant, dans le cadre d’une maladie chronique, la plupart des assureurs couvrent le coût des traitements nécessaires suite à une crise mais pas les frais pour traiter la condition médicale au quotidien. Certains assureurs peuvent accepter de couvrir antécédents médicaux au cas par cas. La liste des exclusions évolue avec l’arrivée de nouvelles technologies qui impactent les coûts médicaux ou suite à des évènements particuliers (contaminations, virus, etc.). Voici une liste d'exclusions que l’on retrouve fréquemment dans la plupart des assurances de santé internationale:

  • Les conditions liées à la dépendance et les troubles mentaux (certains assureurs pourraient couvrir le traitement sur une base discrétionnaire)
  • Les allergies et les troubles allergiques
  • Le maintien en vie artificielle
  • Le contrôle des naissances (contraception, la procréation médicalement assistée, la stérilisation, l'avortement, etc.)
  • Conflits et catastrophes (traitement à la suite d'une contamination nucléaire ou chimique, guerre, catastrophe, etc.)
  • La chirurgie esthétique et plastique (sauf si elle est administrée immédiatement après un accident ou une maladie, la reconstruction mammaire par exemple après une mastectomie)
  • Le traitement de l'obésité
  • Les conditions congénitales

Comment la prime est-elle calculée ?

La souscription est le processus par lequel l'assureur évalue le risque potentiel des clients et valide ou non leur admissibilité sous la police d’assurance. Au cours de ce processus, l’assureur confirmera le niveau de couverture, les exclusions complémentaires éventuelles et la prime à payer par le client. Chaque assureur a sa propre analyse des risques. Il existe 3 types de souscription: une souscription avec déclaration complète de votre état de santé, une souscription offrant un transfert de couverture (CPME) et une souscription incluant un délai de carence.

Souscription avec déclaration complète de votre état de sante (FMU)

Selon les termes FMU (Full Medical Underwritting), l’appliquant est tenu de soumettre une déclaration complète de son dossier médical à l'assureur, incluant bien sûr ses antécédents médicaux. L’assureur prendra alors une décision de couvrir ou d'exclure les antécédents médicaux et les complications éventuelles qui peuvent y être liées. Si l’appliquant omet de divulguer certains détails, l'assureur se réservera le droit de rejeter toute demande future liée à cette condition.

Ainsi, il est très important d'être précis dans votre déclaration médicale. Certains assureurs accepteront de couvrir les antécédents médicaux à condition de payer une surprime. Chaque situation sera ainsi analysée au cas par cas en fonction de l’état de santé au moment de la demande, des rapports médicaux et des risques futurs.

Avec ce type de souscription, le délai de validation peut prendre plus de temps pour obtenir l’accord final.

Une souscription offrant un transfert de couverture (CPME)

Si vous voulez changer d'assureur, mais vous souffrez d'une condition médicale couverte par votre assureur actuel, il sera plus intéressant de demander le transfert des conditions afin que la nouvelle police reprenne les conditions de l’ancienne. Dans ce cas, le demandeur devra également déclarer son état médical de façon précise. Ce processus assure la continuité de votre couverture médicale.

Souscription suspendue à un moratoire

Avec ce type de souscription, l’appliquant n'a pas besoin de déclarer son état de santé. A chaque demande de remboursement, l’assureur examinera la condition en vérifiant si celle-ci est antérieure ou non à la date de souscription. Toute demande de remboursement pour une condition médicale antérieure à la date de souscription sera exclue. Si aucune demande de remboursement ni consultation médicale pour une condition préexistante n'a été faite, alors cette condition médicale pourra être couverte après deux ans de couverture sans interruption. Cette garantie de couverture après deux ans ne s’applique pas aux maladies chroniques. Il est important de vérifier avec un professionnel ce qui sera vraiment couvert au terme de ce moratoire.

La police d’assurance peut démarrer très rapidement avec ce type de souscription.

Ce qui affecte le prix de la police d’assurance

Il ya 5 déterminants de base de la tarification de la police d’assurance

1. Le profil de risque du demandeur

La prime d’assurance est calculée pour tenir compte du risque pris par l'assureur. Le principal risque étant ici l'âge. Plus on vieillit, plus les chances de détérioration de la santé sont élevées et automatiquement, les demandes de remboursement seront aussi plus élevées. Pour cette raison, la prime augmente avec l'âge. Les autres facteurs pris en compte sont le sexe, la profession, l'IMC (Indice de Masse Corporelle), etc. Il est important d'analyser comment votre prime va évoluer avec l’âge : les tableaux de prix peuvent vous donner une idée de l’évolution, même si ceux-ci ne peuvent pas prendre en compte l’augmentation due à l’inflation des frais médicaux qui est ajustée chaque année.

Le tableau ci-dessous montre un exemple d'augmentation des primes avec l'âge (période de 5 ans).

Tranche d’âge Plan standard (Hospitalisation) US$ % d’augmentation
30 - 34 $1,549  
35 - 39 $1,704 10.01
40 - 44 $1,958 14.91
45 - 49 $1,199 12.31
50 - 54 $2,797 27.19
55 - 60 $3,606 28.92
60 - 64 $4,944 37.10
65 - 69 $7,603 53.78
70 - 74* $8,664 13.96
75 - 79* $9,977 15.15
80+* $11,272 12.98
Note: Goodhealth 2010 rate, Major Medical, Nil excess, Area 4 (China, Singapore, Japan, Australia, New Zealand, the Caribbean, Russia and the rest of the world, excluding USA) * Applicable to renewals only

La plupart des assureurs fixent une limite d'âge pour les nouveaux entrants, variant de 60 à 80 ans. Au delà de cette limite, seuls les renouvellements de contrat seront acceptés ou sinon, au cas par cas, en fonction des antécédents médicaux et moyennant le paiement d’une surprime.

2. Les différents niveaux de couverture

En règle générale, il y a 2 catégories de couverture: standard et complète. La prime pour une couverture complète est naturellement plus élevée par rapport à la couverture standard.

La couverture de base

La couverture de base proposée par les assureurs offre, en règle générale, une couverture pour les éléments suivants:

  • L’hospitalisation: cela couvre une personne assurée pour les frais médicaux liés à un séjour dans un centre hospitalier à partir du moment où l’on est admis, pour quelques heures ou pour une ou plusieurs nuits, sur un lit d’hôpital pour recevoir un traitement
  • Les traitements d'urgence, y compris ceux liés aux dents suite à un accident
  • L’évacuation médicale: l'évacuation de l’assuré vers le centre médicale le plus proche lorsque celui-ci n’est pas disponible sur le lieu de l'accident. La couverture est, en règle générale, étendue à une personne accompagnant l’assuré.
  • Les soins infirmiers à domicile par une infirmière qualifiée, immédiatement après la sortie de l'hôpital et sur recommandation d'un médecin spécialiste
  • Le cancer: couverture de l’oncologie, y compris le diagnostic, la thérapie (radiothérapie, chimiothérapie, chirurgie, etc.)
  • La chirurgie reconstructive administrée immédiatement après un accident ou une maladie, par exemple, la reconstruction du sein après une mastectomie qui peut avoir lieu simultanément après la chirurgie ou des années plus tard.

Un plan complet

Un plan de couverture complet couvre en plus la médecine ambulatoire (une personne assurée qui consulte un médecin généraliste ou spécialiste sans être admis à un lit d'hôpital).

De nombreux assureurs proposent des options supplémentaires, que vous pouvez ajouter à votre couverture, comme les soins dentaires, optiques ou la couverture des frais liés à la maternité. La prime sera bien sûr augmentée en fonction des options choisies.

Le graphique ci-dessous montre comment prime augmente avec l'âge entre les plans standard et complète.

Graph

Note: Goodhealth 2010 rate (US$), Major Medical vs Foundation, Nil excess, Area 4 (China, Singapore, Japan, Australia, New Zealand, the Caribbean, Russia and the rest of the world, excluding USA) * Applicable to renewals only

 

3. Les options

Certaines options proposées par les assureurs vous permettent d’optimiser le coût de votre couverture en fonction de votre budget. Ces options incluent en général:

  • Une franchise sur les frais de médecine ambulatoire
  • Une franchise annuelle
  • Une sélection des hôpitaux couverts par la police
  • Le choix d’une prise en charge en direct ou non
  • Les options d’évacuation médicale
  • Le choix de la zone de couverture

4. Les coûts administratifs

Chaque assureur calcule le cout de son administration et l’inclut dans le calcul de la prime. Celle-ci doit être la plus efficace possible afin de garder des tarifs compétitifs. Par ailleurs, la gestion de son réseau hospitalier est également très importante pour négocier au mieux le cout des interventions médicales. Habituellement, un assureur avec un grand nombre de clients dans un pays aura un meilleur effet de levier dans la négociation de meilleurs tarifs et des modalités de paiement dans son réseau hospitalier, réduisant ainsi le cout des polices.

5. L’inflation médicale

Dans la plupart des cas, votre assurance sera automatiquement renouvelée à la fin de la période du contrat. Au moment du renouvellement, votre prime sera ajustée pour prendre en compte le taux de l'inflation des frais médicaux. L’inflation varie en fonction des zones de couverture et l’assureur adaptera la prime d’assurance par pays ou par zone de couverture. L’inflation des frais médicaux est due à des nombreux facteurs dont notamment les coûts des nouveaux médicaments en cours d'élaboration, des nouvelles technologies, de nouvelles méthodes de diagnostic, etc.

Comment réduire sa prime d’assurance?

Augmenter la franchise annuelle

ISi cela ne vous dérange pas de payer vous-même les visites occasionnelles à votre médecin, l’augmentation de votre franchise annuelle peut parfois réduire votre prime d’assurance de façon significative, jusqu’ à 70% du montant initial dans certains cas. Les franchises sont applicables par année de couverture ou à chaque condition médicale au cours de l’année d’assurance. Elles peuvent varier de US $ 50 à US $ 10.000 en fonction des produits d’assurance. Le tableau ci-dessous montre un exemple d’impact de la franchise sur la prime d’assurance.

Tranche d’âge Couverture sans franchise Couverture avec US$400 de franchise Couverture avec US$1,600 de franchise Couverture avec US$5,000 de franchise Couverture avec US$10,000 de franchise
10-25 $3,196 $2,192 $1,586 $1,255 $942
26-44 $5,011 $3,959 $2,874 $2,278 $1,707
45-59 $6,019 $4,928 $3,659 $2,909 $2,182
60+** $6,327 $5,321 $3,948 $3,019 $2,264
Note: IHI BUPA 2010 rate (US$), Annual premium per person, Hospital Plan ** Applicable to renewals only

Payer seulement pour ce dont vous avez besoin

Sachez pour quoi vous devez être couvert et ne payez que pour cela. De nombreux assureurs proposent des couvertures optionnelles qui augmentent sensiblement le coût final (comme la couverture des frais dentaires, de l’optique, des maladies chroniques ou de la maternité). A vous de faire la part des choses et de calculer l’impact de ces options sur la prime finale pour décider si cela est réellement nécessaire pour vous au vue de vos antécédents médicaux.

Un rabais en cas d’absence de demandes de remboursement

Une couverture médicale ou santé internationale est généralement plus chère par rapport à un plan d’assurance local. Cela est dû à diverses raisons comme une zone géographique de couverture plus large, un plus haut niveau de couverture, etc.. A mesure que le marché se développe, les assureurs introduisent souvent des produits plus innovants à des tarifs plus compétitifs pour obtenir des nouveaux clients et sécuriser leurs clients existants. Certains assureurs offrent un rabais aux clients qui ne font pas ou peu de demande de remboursement, allant parfois jusqu'à 15% de la prime annuelle au renouvellement. Une fois qu'une demande de remboursement est effectuée, une augmentation substantielle de la prime peut en résulter. Il est donc avantageux dans certain cas d'avoir un plan à long terme et faire régulièrement le tour du marché pour trouver les meilleurs produits.

Définissez votre zone de couverture

La plupart des assureurs ont deux catégories: monde entier et monde entier hors Etats-Unis. Certains assureurs ont une répartition géographique plus spécifique. Plus la zone de couverture est large, plus la prime augmente. En réduisant la couverture en fonction de vos besoins réels, cela peut, dans certains cas, réduire votre prime de 60%.

Age 16 30 40 55
Zone 1 $2,236 $5,082 $5,707 $7,654
Zone 2 $1,024 $2,012 $2,469 $4,058
Zone 3 $1,000 $1,967 $2,421 $3,968
Zone 4 $857 $1,685 $2,073 $3,404
Zone 5 $793 $1,563 $1,925 $3,156
Zone 6 $747 $1,464 $1,797 $2,955
Zone 7 $694 $1,367 $1,680 $2,760
Zone 8 $663 $1,299 $1,597 $2,625
Note: BUPA 2010 rate (US$), Lifeline Essential Plan, Nil excess, Annual premium per person Zone 1: US and US Minor Outlying Islands Zone 2: Hong Kong, Israel, Zone 3: Bahrain, Greece, Guatemala, Honduras, Mexico Zone 4: China, Indonesia, Jersey, Russian Federation, Singapore, Spain, Switzerland, UK Zone 5: Includes countries like Argentina, Bangladesh, Bolivia, Brazil, Chile, Cuba, Germany, Haiti, Iran, Iraq, Puerto Rico, UAE, etc Zone 6: Includes countries like Australia, Belgium, France, Macau, Maldives, Mauritius, Namibia, Nigeria, South Africa, Thailand, etc Zone 7: Includes countries like Canada, Denmark, Hungary, Iceland, India, Japan, Malaysia, New Zealand, Philippines, Poland, etc Zone 8: Includes countries like Algeria, Egypt, Ethiopia, Mozambique, Netherlands, Norway, Sri Lanka, Sweden, Taiwan, etc

Payer la prime annuellement

La plupart des assureurs vous offrent la possibilité de payer mensuellement, trimestriellement, semestriellement ou annuellement. Plus la fréquence de paiement est importante, plus l’assureur facturera des charges supplémentaires. Dans certains cas, le paiement de votre prime annuellement permet d'économiser jusqu'à 7,5%.

Une déclaration complète des antécédents médicaux

Avec une souscription sur la base d’une déclaration complète des antécédents médicaux, la prime peut être, dans certains cas, réduite de 3%.

Adapter les différents niveaux de couverture pour les différents membres de la famille

Tout le monde n’a pas les mêmes besoins en termes de couverture médicale. En règle générale, les individus jeunes et sains ont moins de risques et peuvent donc souscrire à des couvertures avec des prestations plus faibles par rapport à des individus plus âgés. Examiner les différentes options disponibles afin réduire les coûts.

Réduire les prestations

Il est important de connaitre le genre d'établissement médical disponible dans votre pays de résidence, les niveaux et le coût des traitements médicaux. Cela vous aidera à comprendre quel niveau de couverture vous avez besoin et dans quel domaine. Vous pouvez limiter la couverture de la médecine ambulatoire, opter pour une couverture en chambre semi-privé, ou restreindre votre choix d'hôpital.

Les questions à poser pour choisir son couverture d’assurance

Avec plus d’une centaine de compagnies d’assurance et autant de polices d’assurance disponible sur le marche, comment savoir si on a fait la bonne sélection et fait le bon choix pour soi-même et sa famille ? Cette décision doit permettre de protéger financièrement la famille en cas de maladie ou accident, elle est donc très importante pour se sentir en sécurité.

Si vous êtes salarié, vérifiez avec votre employeur s’il a inclus une couverture médicale dans votre contrat d’expatriation. Si ce n’est pas le cas et que vous souhaitez une bonne couverture d’assurance, il est important de définir ses besoins et connaitre les offres disponibles sur le marché.

Il faut toujours garder à l’esprit le rapport cout/couverture afin d’optimiser au mieux le niveau de couverture par rapport a votre budget. Cependant, le plan le plus bon marche n’offre pas souvent la meilleure couverture et mieux vaut réduire le niveau de couverture en dentaire ou médecine ambulatoire plutôt que compromettre le niveau de la couverture en cas d’hospitalisation.

Vous pouvez en savoir plus sur Determiner vos besoins.

Quels points faut-il vérifier avant de souscrire à une nouvelle assurance?

Ce qui n'est pas couvert

La plupart des assureurs excluent les maladies chroniques et les antécédents médicaux. Cependant, dans le cadre d’une maladie chronique, la plupart des assureurs couvrent le coût des traitements nécessaires suite à une crise mais pas les frais pour traiter la condition médicale au quotidien. Certains assureurs peuvent accepter de couvrir conditions préexistantes au cas par cas.

La liste des exclusions évolue avec l’arrivée de nouvelles technologies qui impactent les coûts médicaux ou suite des évènements particuliers (contaminations, virus, etc…). Voici une liste d'exclusions que l’on retrouve fréquemment dans la plupart des assurances de santé internationale:

  • Les conditions liées à la dépendance et les troubles mentaux (certains assureurs pourraient couvrir le traitement sur une base discrétionnaire)
  • Les allergies et les troubles allergiques
  • Le maintien en vie artificielle
  • Le contrôle des naissances (contraception, la procréation médicalement assistée, la stérilisation, l'avortement, etc)
  • Conflits et catastrophes (traitement à la suite d'une contamination nucléaire ou chimique, guerre, catastrophe, etc)
  • La chirurgie esthétique et plastique (sauf si il est administré immédiatement après un accident ou une maladie, la reconstruction mammaire par exemple après une mastectomie)
  • Le traitement de l'obésité
  • Les conditions congénitales

Il est important de comprendre ce qui sera ou non couvert par votre future police d’assurance. Notre consultant vous aidera à revoir votre police actuelle et vous guidez dans le processus de selection d’une nouvelle assurance. Merci de nous envoyer un email ou visitez notre page FAQ.

Franchise annuelle

Une franchise annuelle est le montant que vous êtes prêt à payer chaque année avant d’obtenir un remboursement de la part de l’assureur. Par exemple, si votre franchise est de US$500, et le montant de vos demandes de remboursement est de US$ 2,500, votre assureur ne remboursera que US$ 2,000. Tous les autres frais médicaux pendant l’année de votre contrat d’assurance seront ensuite pris en charge à 100%.

Le montant des franchises varie de US$ 50 a US$ 10,000 en fonction des plans d’assurance et plus la franchise est élevé, plus la prime d’assurance est réduite. Vous pouvez donc réduire le montant de votre prime d’assurance jusqu'à 70% ! N’hésitez pas à nous contacter afin de connaitre les options disponibles pour réduire votre prime d’assurance.

Délais de carence

Les délais de carence pour une assurance correspondent au temps entre la date de signature et le moment où l’assurance accepte de couvrir les frais médicaux. Un délai de carence peut être appliqué à une condition médicale spécifique ou à l’ensemble de la couverture. En cas d’accident, la couverture est, en général, effective des le lendemain de la signature du contrat dans la plupart des cas.

Les délais de carence sont généralement appliqués pour les traitements suivant:

  1. Les frais dentaires – en général, les délais de carence vont de 3 à 9 mois

  2. Les frais d’orthodontie – de 6 à 24 mois

  3. Les frais lies à la maternité – de 9 à 12 mois

  4. Les checkups médicaux de routine – en général, 12 mois

  5. Les antécédents médicaux (dans les polices avec souscription lie à un moratoire) – 24 mois

Si vous mettez en place une police groupe (avec plus 5 à 10 assurés selon les critères des assureurs), il est possible d’annuler les délais de carence. De même, si vous transférez votre police d’un assureur à un autre, les délais de carence peuvent être annulés, sauf pour les frais liés à la maternité. Si vous souhaitez plus d’information, n’hésitez pas à nous contacter ou visiter notre page FAQ.

Demandes de remboursement

La raison principale pour l’achat d’une assurance médicale internationale est la couverture des frais médicaux quand cela est nécessaire. Il est donc très important de bien connaitre la procédure de remboursement afin de s’assurer un remboursement complet dans les plus brefs délais. Nous vous conseillons de garder en permanence sur vous votre carte d’assurer où le détail de votre plan, le numéro de la police ainsi qu’un numéro d’appel 24h sur 24 sont indiquée. Chaque assureur est en général capable de gérer des appels dans plusieurs langues, en fonction des besoins et du pays dans lequel vous êtes.

Différentes procédures de remboursements

  1. Vous pouvez payer d’abord et faire la demande de remboursement par la suite. C’est souvent le cas pour les frais de medecine ambulatoire. Pour cela, il est nécessaire de conserver la facture et le diagnotique médicale. Certain assureur reclame egalement de remplir une formulaire specifique, qui doit etre parfois signe par le docteur. Assurez-vous dans ce cas de l’avoir sur vous pour toutes les visites.

  2. En cas d’hospitalisation, que ce soit un cas d’urgence ou non, il est généralement possible de mettre en place une prise en charge en direct des frais. Il est nécessaires dans tous les cas de contacter votre assureur le plus tôt possible afin qu’il puisse se mettre en contact avec l’hôpital et envoyer une lettre de garantie pour les frais à engager. Certains assureurs peuvent réduire ou refuser le remboursement s’ils n’ont pas été informés dans les délais prévus du contrat d’une hospitalisation.

Il est nécessaire d’obtenir un accord préalable et une recommandation de votre médecin avant d’engager des dépenses pour les traitements suivants :

  1. Physiothérapie

  2. Chiropractie

  3. Acupuncture

  4. Ostéopathie

  5. Homéopathie

  6. Pédiatrie

Les problèmes de remboursement des frais

Avant de commencer le moindre traitement – si vous en avez le temps, vérifiez avec votre assureur que vous serez bien couvert par votre police d’assurance. Pour éviter tout délai ou rejet dans le traitement d’une demande de remboursement, assurez vous que vous avez fourni toutes les informations requises et que la demande a été envoyée a temps (la plupart du temps, la limite est de trois mois après le traitement). Si vous avez suivi les règles, vous devriez recevoir le remboursement dans les 2 semaines qui suivent votre demande. Si vous avez le moindre problème dans vos demandes de remboursement, et que vous avez besoin d’aide ou de conseils, nous serons ravis de vous assistez sans frais. N’hésitez pas a nous envoyer un email, ou visiter notre FAQ.

Le plafond annuel

C’est le montant global de remboursement que votre assureur assure par année de contrat. Cela signifie que si votre plafond annuel est de US$1.000.000, vous pouvez réclamer jusqu'à US$1.000.000 de remboursement. Pensez a prendre connaissance également du plafond qui s’applique a chaque état médical différent. Par exemple, si votre limite dans le cas d’une maternité est de US$7.000, et que la facture s’élève a US$8.000, votre assureur ne remboursera que US$7.000, et c’est cette somme qui sera déduite de votre plafond annuel. Les assurances santé internationales ont généralement un plafond annuel entre 1 et 2 millions de $, ou sans limite.

La maternité

La plupart des assureurs santé internationaux proposent une option maternité. N’oubliez pas que le délai de carence est de 10 a 12 mois, suivant l’assureur. Le plafond peut monter jusqu'à US$14,000 suivant les conditions de l’assureur, que ca soit pour un accouchement traditionnel, une césarienne sur prescription du médecin ou a la suite d’un traitement de l’infertilité (certains assureurs excluent les soins pré et postnataux, s’il a lieu a la suite d’une insémination artificielle).


Les soins médicaux lies a la maternité généralement remboursés:
  1. Soins et traitements pré et postnataux

  2. Les frais d’accouchement (a domicile, normal, césarienne sur prescription du médecin, ou a la suite d’un traitement de l’infertilité)

  3. Les complications liées a l’accouchement

  4. Les soins donnes au nouveau né (habituellement dans les 7 jours suivant la naissance)

Si vous planifiez d’avoir un enfant, n’hésitez pas a nous contacter pour décider du plan d’assurance qui vous correspondrait le mieux.

Assurance médicale avec garantie viagère

Les contrats d’assurance médicale avec une garantie viagère offre à l’assuré la possibilité de renouveler l’assurance à vie, le contrat ne pouvant pas être résilié par l’assureur (uniquement par l’assure à sa demande ou en cas de non paiement des primes d’assurance). Cette garantie n’est pas offerte dans tous les contrats d’assurance, et beaucoup limitent la couverture à 65 ans ou 70 ans. Il est donc très important de vérifier si votre contrat d’assurance offre la possibilité de couvrir vie entière si vous comptez rester vivre à l’étranger après votre retraite. Il est également important de demander le montant des primes après un certain âge, même si ce montant est ajusté tous les ans : cela permet de voir si l’augmentation des primes n’est pas exponentielle après un certain âge, offrant ainsi une couverture devenue inabordable. Si vous souhaitez des informations complémentaires à ce sujet, n’hésitez pas à nous envoyer un email ou visiter la page FAQ.

 

Evacuation médicale et rapatriement

Quel est le niveau de système hospitalier dans votre pays de résidence ? A moins d’être résident dans un pays développé avec un bon niveau de soin hospitalier, l’assurance évacuation est essentielle pour compléter votre couverture médicale.

Une assurance évacuation couvre le coût de l’évacuation médicale dans le cas où les soins médicaux nécessaires ne sont pas disponibles, dans des conditions similaires, dans le pays de résidence. L’assurance prendra dans ce cas le cout de déplacement vers l’hôpital et le pays le plus proche, soit via un avion de ligne ou via un jet privé médicalisé en fonction de l’état du patient. Cette assurance inclus également le coût pour une personne vous accompagnant, hors infirmière et/ou médecin qui sont également inclus si nécessaire.

Un rapatriement dans votre pays d’origine sera également possible si votre état de santé le permet et les soins médicaux nécessaires sont de longue durée afin de vous permettre d’être proche de votre famille et vos amis.

Cette assurance est soit intégrée dans l’assurance médicale soit prise en option, vous laissant dans ce cas le choix de l’inclure ou non.

Zone de couverture

La plupart des plans d’assurance ont au moins deux zones de couverture: mondiale incluant les Etats-Unis ou mondiale hors Etats-Unis. D’autres plans peuvent avoir des zone de couverture plus précises et avec une tarification qui diffère selon la zone ou même le pays dans lequel vous résidez. Il est donc possible dans certains cas de réduire la prime d’assurance en réduisant la zone de couverture de votre police d’assurance. Dans certain, la prime peux baisser d’au moins 50% en ajustant la zone de couverture à vos besoins réels. Si vous souhaitez des informations complémentaires à ce sujet, n’hésitez pas à nous envoyer un email ou visiter la page FAQ.

Moratoire

Généralement, les antécédents médicaux intervenus au moins 5 ans avant le démarrage de votre police d’assurance seront exclus de votre police d’assurance. Cependant, certaines couvertures proposent un moratoire d’au moins deux ans avant de couvrir ces antécédents médicaux a partir du moment ou aucune consultation ou traitement médicale n’ont été reçus pendant cette période du fait de ces conditions médicales. En revanche, s’il y a eu une consultation médicale suite à un antécédent médicale, alors le moratoire est étendu à deux ans de plus à partir de la date de cette dernière consultation.

Il est important de noter que la plupart des maladies chroniques ne pourront pas être couvertes au terme du moratoire, telles que:

  • Le diabète

  • L’hypertension

  • L’hyperlipidémie

  • Les maladies du coeur

  • Le Cancer

  • Les maladies de la thyroïde

  • Les désordres immunitaires

  • L’arthrose

Les maladies chroniques

Un problème de santé chronique est définie comme une maladie ou une blessure qui possède au moins une des caractéristiques suivantes:

1. en cours et n'a pas de remède connu 2. Susceptible de se reproduire 3. permanent 4. nécessite un traitement à long terme

Les maladies du cœur, le cancer, l’arthrose, le diabète, l’hypertension ou l’asthme, sont, entre autres, considérés comme des maladies chroniques. Certaines de ces maladies peuvent être évitées via des tests préventifs, un régime alimentaire amélioré, ou plus d’exercice physique.

Selon l’organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 60% des décès dans le monde sont dues à des maladies chroniques. 20% de ces 60% proviennent des pays développés, soit un niveau bien supérieurs aux pays pauvres ou en développement. En Europe, le taux monte à 86% (70% aux Etats-Unis). En Asie et plus particulièrement en Inde et en Chine, le nombre de maladies chroniques augmentent fortement. Les maladies chroniques sont souvent considérées comme des problèmes liés à l’âge. Hors des recherches ont montré que 50% des maladies chroniques concernent des individus de moins de 70 ans et 25% pour des individus de moins de 60 ans. Les causes les plus communes pour le développement des maladies chroniques sont liées à un mauvais régime alimentaire, la consommation de cigarette, le manque d’activité physique et la consommation d’alcool.

Les polices d’assurance couvrant les conditions chroniques sont naturellement plus couteuses. La plupart des assureurs vont imposes des limites pour le montant du remboursement de ces frais par an et parfois, par vie entière. Dans certains contrats, le cout du suivi médical d’une maladie chronique sera exclu alors que l’hospitalisation due à une maladie chronique sera couverte. Si vous considérez que vous faites partie d’une catégorie à faible risque, vous pouvez considérer de ne pas couvrir ces frais. Cependant, il existe des cas, heureusement assez rares, de jeunes gens en bonne santé qui développent des maladies chroniques. Si c’est le cas, il sera ensuite difficile de trouver un assureur qui acceptera de couvrir cette condition médicale par la suite.

Les antécédents médicaux

La définition des antécédents médicaux varie un peu d’un assureur à un autre mais elle réfère principalement aux conditions médicales qui ont été diagnostiquées et/ou ont fait l’objet d’un traitement médical avant la signature d’un contrat d’assurance. L’assureur peut également considérer que des symptômes, connus ou non de l’assuré, intervenus jusqu’à cinq ans avant le démarrage de la police d’assurance, peuvent être considéré comme étant un antécédent médical et sujet à exclusion s’il n’a pas été accepté par l’assureur à la souscription du contrat.

Il est donc de répondre précisément aux questions médicales posées par l’assureur dans le bulletin de souscription d’une assurance médicale et de bien comprendre les implications de ces réponses sur votre police future. En effet, sur la base de ces réponses, l’assureur décidera s’il couvre ou non, et si oui, comment. Si un assureur accepte de couvrir les antécédents médicaux, cela sera surement sur la base de conditions spéciales (sous-limites) ou en échange d’un paiement d’une surcharge. Cette décision est étudiée au cas par cas en fonction du profil de chaque assuré et de son dossier médical, et il n’est pas possible d’avoir une idée précise de leur décision sans déposer une demande d’adhésion. En revanche, certains assureurs sont connus sur le marché pour être plus ouvert que d’autres à la couverture des antécédents médicaux.